lundi, février 18, 2008

peutite blatte

Lard du té, ya persone kiya vréman cru...cé bizar...cé vré ke sa fé parti dé léjende hurbène mé dé foa, ya des fons de very té. reugardé l'hystoire de la fylle la...vou savé?! la fylle laaaa ki fé dé truk é a la phin èle meure...avek un tueure ké fou la...é ki la tu...ben ch'croi bien ksété vré...fin ime semble.
bref
en joie come dize les zaméricun

9 commentaires:

Miss-V a dit…

ca lapun qui pleure, moi ca me rend toute chose....

P E a dit…

C un salo pappa lapun!

Lau/zegatt a dit…

Un mix' entre les frustrations et les abus dans la jeunesse, une pointe de Rousseau-isme (ce cher Rousseau qui, rapellons-le, outre avoir presque échappé à un viol par un maure, prenait son pied à recevoir des fessés), l'explication du "té au caca" se tient - et explique les traumatismes encourus (ainsi que les pulsions SM et l'exhibitionnisme de Lapun). Voilà qui tient la route ! :P

Miss-V a dit…

avec zegatt il ya toujours de l'intelect même dans les trucs les plus debiles ^^huhu

Lau/Zegatt a dit…

Hé pi + sérieuzeman, jeu meuh demanddai si kan il sote, Lapun remuhait de lah kueue ? Tuh me dirat, ça déppan de seu kil sote, nan ?

Gax a dit…

haaaa celle là est classe, ça m'a fé golri. il éme la mer2

marieaunet a dit…

pov lapun c'est tro horrib'

muscarine a dit…

lapuuun re-viuuuun
la-apun reviun
dû ot 2 ton zizi
montreu nou le chemuuuun

Djeff a dit…

Hahahaha c'est génial !